Bleach New Story



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Le Forum a ouvert ses portes, vous pouvez vous inscrire et venir RP avec nous !.
Un nouveau design ne tarderait pas à venir.

Partagez | 
 

 Une ballade... ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Takashi Niamo

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 06/03/2010

Stats
Niveau:
Expérience:
300/300  (300/300)
Réiatsu:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Une ballade... ?   Ven 19 Mar - 9:25

    Cette ville ne changera donc jamais… Elle aura toujours ce même soleil qui se lève lentement pour éclairer de sa lumière protectrice ces immensités de béton armée qu’étaient ces immeubles, et ses diverses maisons dispatchés à travers la ville de Karakura. Elle aura toujours la même verdure, cette végétation si riche, malgré ces constructions et sa modernisation qui avançait, c’était peut-être même la seul ville du Japon où l’on pouvait encore une voir une petite forêt installer en son centre. Elle aura toujours les mêmes habitants qui se rendaient à leur travail quotidien, obéissant à la loi de l’habitude et de la banalité répétitive.

    Elle venait tout juste de se réveiller, sortant avec délicatesse de son matelas, prenant appui sur ses fines planches de bois qui former son sol, pour se lever et s’étirer en poussant un bâillement pour le moins ouvert. Cette fille laissé sa chevelure brune en bataille lui descendre jusqu’au épaule, ayant quelques pointes d’une légère couleur plutôt orangés. La jeune fille attrapât subtilement sa brosse, pour coiffer cette chevelure pour le moins décoiffer dû à son sommeil. A travers son miroir, elle se regardait comme tous les matins, tel était son habitude. Elle regardait ses yeux bruns, qui laissés apparaître une pointe orangés et rougeâtre, qu’on aurait pu comparer à la petite flamme d’une bougie immobile, qui briller d’une lueur dévoilant la vie à travers les yeux de cette étrange jeune fille. Elle n’était pas spécialement très grande, mais elle avait tout de même une taille respectable. Elle ne devait sûrement pas dépasser les 1m62, et son poids n’étant pas du tout proportionnelle à sa taille, du à ses 49 KG. Elle n’était pas spécialement développer, au niveau de ses muscles, mais sa légère poitrine mettant en valeur son corps assez fin. Sa peau était d’une couleur assez blanche, un teint qu’on pourrait comparaître avec une pureté caché de son âme, une sorte de « fleur blanche ». Elle reposa sa brosse, enfilant dorénavant ses vêtements. Elle se contenta d’enfiler un simple jeans, accompagnés de Basket blanche. Comme haut, elle avait opter pour un débardeur rouge, dans les manches s’arrêtant sur ses épaules, à travers divers petits froufrous amusant qu’elle aimait tripoter pour calmer son stress.
    Son nom ? Takashi Niamo. Ancienne Shinigami de la 12ème division, exilée à la suite de son Capitaine, Urahara Kisuke… L’ancienne « Fleur » de la Soul Society. Vous devinez donc où cette fille pouvait bien vivre… Et Oui, ayant était exilée d’une manière inattendu, à cause d’une erreur stupide, elle était venue se réfugier chez son ancien Capitaine, Urahara. Ici, il lui avait offert un logement, une identité d’humaine à pouvoir banal, qui se confondait à travers ses humains. Le souvenir de son passé la faisait horriblement souffrir…
    Elle fit coulisser la porte d’entrée. C’était l’heure de sa balade quotidienne, c’était l’heure de répétait ces événements comme ses humains si stupides. Elle referma la porte derrière elle, ne voulant pas réveiller ceux qui dormait. Niamo préférait profiter du Parc tôt le matin, que le soleil montrait tout juste le point de son nez, c’était le moment où elle pouvait se permettre de cogiter sur son passé, sans qu’on la juge pour ses méfaits où autre. C’était une sorte de moyen de se vider la tête.


    C’est ainsi qu’elle se retrouva dans le parc, à marcher doucement pour délecter cette promenade matinal à travers cette herbe humide que ses chaussures caressait d’une manière qui rappelait un geste passionnée de l’amoureuse. Ses yeux bruns aux légère tournures orangés et rougeâtre fixer ce ciel qui commençait à prendre une couleur bleue. Elle examinait ces formes brumeuses blanches qui se dessinaient, ces formes que les humains appelaient si communément « nuages ». La Tadashi se mit alors à soupirer. A travers ce paysage envoûtant, elle ressentait ces pressions spirituelles qu’exerçaient les hollows. Il y en avait un dans le sud de Karakura, et un autre dans le nord. C’était un ennui, et une tristesse. Urahara lui avait interdit toutes confrontations avec les Hollows, sauf si celui-ci s’attaquait à elle… Pour lui, la Soul Society commençait à l’oublié, elle ne devait donc éviter à tous prix de se faire remarquer, pour ne pas qu’elle est des ennuis… Mais l’ennuie réel est le fait de devoir restés les bras croisés à vivre comme une humaine ennuyante et stupide. Niamo se devait pour éviter de se faire remarquer, travailler sur les mêmes choses, pensé à la même chose, suivre le même chemin, agir comme tous les jours… Quand était-donc la dernière fois où elle put enfin se battre face à un véritable Hollow ? Quand était-ce la dernière fois qu’elle avait adressé la parole à un Shinigami ? Cela devait bien remonter à plusieurs mois, déjà… Et à chaque fois, elle devint trouver une excuse valable… Dire qu’elle était simplement une « humaine à pouvoir » en devant oubliée, et mettre de côté son réel passé, et sa véritable Histoire. C’était ainsi qu’elle se devait de vivre. Et pourtant, Niamo rêvait d’aventure, qu’un jour, un Shinigami lui proposerait de s’allié à la bonne cause, et qu’enfin elle aussi pour se joindre au combat contre Aizen ! Elle soupira une nouvelle fois, en sentant ses fluctuations d’énergies spirituelles qu’étaient celles de Hollow disparaître, une autre aura ayant reléyée celle-ci. Une aura de Shinigami…
    Elle passa sa main sur sa figure un instant, comme pour extirper toutes ses pensées qui la tracassait… La Tadashi se souvenait de son délicat surnom, « La fleur »… Elle ne se souvenait plus comment ce surnom lui était tombé dessus, mais c’était bel et bien le cas. C’était ainsi qu’elle avait été facilement connue à travers le Sereitei. Pour sa douceur, sa gentillesse, son amour. Aussi délicate et rayonnante que le bourgeon qui vient d’éclore. Takashi Niamo, « La fleur du Phéonix », voilà un souvenir qu’elle ne pourra jamais oubliée. Le surnom qu’elle aimait tant, qu’elle chérissait.

    Elle se stoppa net, fronçant ses sourcils… Elle ressentait cette étrange sensation que tous êtres perçoit lorsqu’il se sent étrangement observé. Elle n’aimait pas cette sensation, elle haïssait cette sensation, et pourtant, que pouvait-elle donc faire à ce moment là ? Niamo ne savait pas ce que c’était, elle ne savait pas ce qu’il l’attendait. Ce n’était ni Shinigami, ni rien d’autre… Ce n’était qu’un picotement irrégulier, un long frisson qui s’étendait à travers sa colonne vertébrale pour la prévenir d’un danger sournois. La Tadashi ne savait que dire, ou quoi faire, étant perdue à travers ses pensées. Ce qu’elle ressentait l’avait-elle déjà remarqué, ou alors la prenait-elle donc pour un humain banal et sans importance ? Elle aurait tant voulu connaître la réponse, mais cette impression désagréable s’en alla aussi vite qu’elle était apparu. C’était quoi, ce petit jeu ? Elle préféra ignorer, pour arpenter de nouveau son chemin, l’esprit bien trop occupés par des questions qui ne trouvaient strictement aucunes réponses. Du moins, elle ne put réfléchir trop longtemps, la voilà face à un hollow, qui croyait être tombé sur un appât bien appétissant. Elle ne pouvait pas le combattre sans sortir de ce gigai… Un coup d’œil à droite, puis à gauche. Personne, juste ce gros porc d’hollow qui s’exclame qu’elle fera un bon repas. Elle fronça les sourcils. Ce frisson si étrange était revenue, parcourant de nouveau son dos, et elle savait pertinemment que ce n’était pas à cause de ce hollow des plus médiocre… Puis, derrière cette étrange sensation, vint se joindre une seconde, et me hollow se rapprocher dangereusement d’elle… Elle ne pouvait pas se laisser mourir comme ça, elle devait répliquer, même si cela lui était strictement interdit, mais là, c’était un cas… D’urgence ? Certes, le hollow était faiblard, mais elle devait tout de même se défendre !

    « Que tu à l’air appétissante, humaine ! Tu sens presque le Shinigami !
    -Je pense que c’est tout à fait normal que je sente le Shinigami…
    -Nani ?
    -Ferme-la un peu, gros porc, tu me postillonne dessus ! »

    Ce fut extrêmement bref. La Tadashi goba cul sec une pilule rose ronde, et un jet de lumière s’extirpa de son gigai. Le gigai c’était éloigné légèrement, regardant autour de lui pour cherchant l’intrus, où alors les intrus. 3 petites et minuscules seconde, le hollow pousser un terrible râle, dévoilant ainsi son agonie profonde… Pour enfin disparaître en fine particule sombre. Ce monstre en forme de porc étrange et baveur venait d’être purifier. Une fois ces étranges cendres envolés, en y voyait apparaître un corps recouvert d’un étrange habit. Un haut au manche bien trop longue, qui pendait dans le vide. Une ceinture blanche qui rattacher ce haut bien trop grand, a une jupe noire légèrement courte. Un zanpakuto aussi grand qu’elle-même, attacher dans son dos par deux bande orange. Elle leva son bras, ses manches camouflant sa main. Elle mit une mèche derrière son oreille, et se retourna. Ces deux sensations étaient justes là, le fait d’avoir repris sa forme de Shinigami lui permettait de mieux ressentir les chose. Une main se posa délicatement sur son zanpakuto, alors qu’elle venait d’y remonter lentement la manche.

    « J’sais pas qui vous êtes, mais veuillez sortir s’il vous plait… Je n’aime pas être seul, et me sentir observé. »

    Ses sourcils se plissèrent une nouvelle fois, s’attendant à toutes choses qui pouvait la mettre en danger. Elle se méfiait toujours des gens ou des choses aux premiers abords, tant qu’elle ne connaissait pas la provenance, ou alors la personnalité. Niamo n’était pas le genre de personne qui vous accorde sa confiance si facilement… Elle était dur à convaincre, et cela, avait souvent était remarqué à la Soul Society, autrefois. Oui, mais une fois sa confiance gagner, elle laisse son cœur s’ouvrir, et reprend son caractère et ses envies tout à fait normal. Mais en ce moment-même, la Tadashi avait toujours sa main posté sur le poignet de son Zanpakuto, dépourvue de toute garde, ses yeux bruns cherchant l’individu, ou les individus qui étaient présents ici. Elle n’aimait vraiment pas cela, elle n’aimait vraiment pas le fait de savoir qu’elle était peut-être en grand danger… Et à vrai dire, pour Niamo, c’était la peur qui gagnait son âme… Mais ses yeux, et son corps ne montrait rien, malgré cette réalité, il ne montrait que force et un courage étrange… Peut-être étrange à cause de ce mélange avec la peur, qui sais ! Elle se mit droite, son Gigai venait se cacher derrière elle. Voilà qu’elle put voir une forme sortir des branches d’un arbre…

    Dorénavant… Qu’allait-il donc ce passé ? Cette chose était-elle inoffensif, ou alors… Malfaisant ? Elle déglutit un instant, en plongeant ses yeux à travers ceux de cette forme qui se tenait là, en face d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Tsubaki Hoka

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 06/03/2010

Stats
Niveau: 95
Expérience:
300/300  (300/300)
Réiatsu:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Une ballade... ?   Mer 24 Mar - 20:27

[ Je poste bientôt, promis :X ]
Revenir en haut Aller en bas
http://bleach-nstory.kanak.fr
 
Une ballade... ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ballade galante à Versailles [ Eric de Froulay ]
» " BALLADE "
» Ballade de L'Elfe et du Hobbit
» Ballade au calme (PV Isaac)
» ♪ Agréable ballade ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach New Story :: Monde des Humains :: Karakura :: Le Parc-
Sauter vers: